Saturday, August 25, 2007

I'm Back! US Loot Part 2 as Told - Je Suis de Retour! Butin Américain 2ème Partie racontée

Alligator tastes like a mix of chicken and fish. Do I have your attention now?


I'm back from being unable to post regularly for the past couple of weeks and have had some gustatory and culinary adventures while I was gone. I'm sorry to say that I did not record all of my food experiences while I was in Florida (the panhandle or L.A. as in Lower Alabama for those in the know) as I was truly on vacation and often forgot to take my camera with me when we went out to eat, so I don't have a picture of the alligator pieces, although frankly you wouldn't have been able to tell they were alligator because they were fried (as in breaded and). I actually thought about my camera approximately every single time we arrived somewhere to eat as opposed to when we walked out the door.
Thus, for the most part I can only tell you that I ate alligator which, as aforementioned, tasted like a mix of chicken and fish to me and was therefore not clearly identifiable to my palate (and hence unappealing), and that this was accompanied by twelve oysters on the half shell (you can eat them year round in Florida), and then followed by crab legs. The view out over the harbor in Port St. Joe as the sun was setting contributed to an overall cozy feeling, although I must admit that I am not an expert at the "eating of the crab" ritual. My friend Amie, whom I was visiting, and I cheered on the couple of instances when I actually got a whole leg to come out of the shell. This meal of various waterborne creatures culminated in a very rich but very satisfying homemade peanut butter pie (I wanted key lime pie but the waiter said that of the various choices, only the peanut butter pie was homemade, so I clearly had to go for that one). I'm quite sure that that peanut butter pie consisted roughly of a jar of peanut butter mixed with a lot of cream cheese which gave it a velvety smoothness and weight on the tongue that was quite comforting.

I was desperate to find some green tomatoes so I could ask Amie's grandmother to fry them for me (hers are ever so light because of her special recipe for the coating), but unfortunately as Florida has experienced a severe drought this year, most of their produce is shipped in from elsewhere and green tomatoes are not to be found. Unfortunately this means I cannot put a recipe for fried green tomatoes on here, although I would have so loved to.

I mentioned before that I'd been eating some fabulous fried chicken with mashed potatoes and green beans. To the list can be added some freshly fished and fried catfish, which is delicious when done properly and which does not feel oily or rich at all (I believe Amie's father's secret is using Zatarain's deep frying mix - and probably the fact that the catfish were fresh out of his catfish pond), black eyed-peas and lima beans, as prepared by Amie's grandmother (the black-eyed peas are especially delicious), and quite a bit of buttermilk biscuit and cornbread.
Again, I apologize for the lack of food pictures and offer up a few of the beach instead.

I do have a recipe for a truly Southern dessert which I will offer up within the next couple of posts and there will also be some Native American recipes from my week in South Dakota on the menu in due time, so stay tuned.

En Français…

L’Alligator a un goût entre le poulet et le poisson. Est-ce que j’ai toute vôtre attention?

Je suis de retour à Chicago de mes voyages intra-américains qui ne me permettaient pas d’écrire de billets ces deux dernières semaines et j’ai eu plusieurs aventures gustatives et culinaires pendant ce temps. Je suis navrée de vous dire que je n’ai pas pris de photos de mes repas pendant que j’étais en Floride (dans le manche à poêle ou le bas de l’Alabama comme il l’appele là-bas) parce que j’étais vraiment en vacances et oubliais souvent d’emmener mon appareil avec moi quand nous allions manger, donc je n’ai pas de photos des morceaux d’alligator, quoique en vérité vous n’auriez pas pu l’identifier comme tel car il était frit (c'est-à-dire pané). En fait, je pensais à mon appareil pratiquement à chaque fois qu’on arrivait quelque part pour manger plutôt que quand nous partions pour y aller.
Donc, je ne peux que vous dire que j’ai mangé de l’alligator qui, comme je l’ai dit auparavant, avait un goût entre du poulet et du poisson, ce qui le rendait inidentifiable (et ne me plaisait donc pas), et que ceci était accompagné de 12 huîtres (que l’on peut manger toute l’année en Floride), puis suivi par du crabe. La vue du port dans la petite ville de Port St. Joe au coucher du soleil a contribué à une atmosphère générale de bien-être, en dépit du fait que je ne sais vraiment pas casser les pattes d’un crabe comme il faut. Mon amie Amie (Ay-mie) et moi lancions des exclamations les quelques fois où j’arrivais à sortir de la chair en un seul gros morceau. Ce repas de créatures marines variées se termina par une tarte au beurre de cacahouète faite maison qui fut très goûteuse et riche en texture (je voulais la tarte bien connue de Floride nommée Key Lime Pie mais le serveur nous indiqua que seule la tarte au beurre de cacahouète était faite maison, donc je n’avais pas le choix). Je suis pratiquement sure et certaine que cette tarte consiste d’un pot entier de beurre de cacahouète mélangé avec du fromage blanc, ce qui lui donne une texture très lisse, un poids très agréable sur la langue, et donne une sensation de confort.

Je voulais à tout prix trouver des tomates vertes pour pouvoir demander à la grand-mère de Amie de me les frire (les siennes sont très fines et légères grâce à sa recette spéciale pour la panure), mais malheureusement la Floride a été proie à une sécheresse extrême cette année, ce qui fait que leurs fruits et légumes sont importés et qu’il est impossible de trouver des tomates qui sont encore vertes. Donc je ne peux pas vous donner de recette pour les tomates vertes frites ici, ce que j’aurai vraiment aimé faire.

J’ai déjà dit que j’avais mangé du poulet frit délicieux avec de la purée et des haricots verts. A cette liste, j’ajoute avoir mangé du poisson-chat pêché et frit le même jour, ce qui est particulièrement bon et ne donne pas une sensation de gras ou de lourdeur (je crois que le secret du père d’Amie est d’utiliser un mélange pour panure appelé Zatarain’s de la Nouvelle Orléans – et surtout le fait que les poissons avaient été pêché dans son propre étang), des haricots dont je ne connais pas le nom en Français (ils sont petits et blancs avec un « œil » noir) et des fèves preparés par la grand-mère d’Amie (les petits haricots étaient franchement délicieux), et pas mal de petits pains au lait ribot et de pain au mais. Je me re-excuse de ne pas avoir pris de photos de nourriture et vous offre quelques photos de la plage à la place.

J’ai quand même une recette pour un vrai dessert du Sud américain que je vous présenterai dans un prochain billet et il y aura aussi des recettes Indiennes (des Indiens d’Amérique) à venir, donc restez à l’écoute.

Bookmark and Share

8 comments:

marion said...

bien prometteur tout cela :)
JE laisse volontiers l'alligator et le poisson chat de côté, je me vengerai avec la key lime pie chez guillemette et je prendrai bien une petite part de tarte au beurre de cacahuète par contre ;)
Bon retour !

Baking Soda said...

great pics! Glad to have you back!

miss yerem said...

hello hilda,the photos are lovely! also lovely, luvely,luvly:o) to have you back! best from berlin, anja

Tartelette said...

That pic lloks like you could be standing at my dock, where we go catch crab everyday right now! I'll leave you the alligator for a plate of fried green tomaotes, my weakness!

Heather said...

Mmmm, I love cornbread.

Jeanne said...

Alligator pieces & seafood - yup, it could only be Florida!! Does alligator taste as much like chicken as crocodile does?!

Ted said...

Leaving a comment for Haiti.

Anonymous said...

comment comment. thanks for the good work.

Related Posts with Thumbnails